Aménagement

Qui dit cheval miniature, dit installations adaptées. Si vous êtes déjà propriétaires de chevaux de grande taille, vous allez voir que l'accueil d'un miniature nécessite de re-penser son environnement afin que vos équipements concordent avec la taille réduite de ce nouveau venu.

Pâture

Nous avons souvent en tête cette image d’Épinal, d'un pré bien vert et plat facile à clôturer et à arpenter (pour nous) dans lequel nous verrions bien nos chevaux ! Concrètement, ce type de pâture n'a pas grand intérêt pour les équins, d'abord en matière de variétés fourragères et ensuite de variations topographiques. Un cheval a besoin de bouger, marcher, trotter, jouer dans son espace de vie et d'avoir accès à une nourriture qui varie au fil de l'année. Plus sa pâture sera riche avec des pentes, des parties plus plates, des zones humides ou de sous-bois et plus votre cheval développera, non seulement sa proprioception, mais également sa variété alimentaire avec des plantes qu'il mangera à certains moments de l'année et selon ses besoins. En outre, les types de sols présents dans son environnement joueront également un rôle sur la qualité du sabot. Les propriétaires ayant la chance d'avoir tantôt de la rocaille, tantôt de l'herbe ou des zones plus molles verront un bon développement de la qualité de la sole et de la fourchette.

En somme vous l'aurez compris, il est important de s'éloigner de nos envies anthropomorphiques et de confort, pour apprendre à apprécier d'aller chercher nos chevaux au bas du pré, près de leur ruisseau ou de les observer au repos sous de grands arbres un après-midi d'été.

Néanmoins, nous n'avons pas tous accès à la pâture idéale et il est possible d'enrichir l'espace dont nous disposons en plantant des haies ou des arbres, ajoutant des zones de grattages, des zones ensablés pour les roulades, etc.

Rappelons également ici qu'un cheval miniature nécessite 1 500 m² de surface en moyenne afin d'avoir de accès à l'herbe la majeure partie de l'année.

Clôture

Plusieurs solutions s'offrent à vous afin de clôturer la pâture de votre cheval. Si vous optez pour du ruban électrifié, il sera préférable d'avoir un électrificateur sur secteur et de choisir du ruban en 40 mm. Les rubans existent en plusieurs couleurs, on en trouve classiquement en blanc, bleu, vert et marron (couleur la plus discrète). Veillez à vérifier la qualité du ruban et le nombre de fil métallique conducteur dont il dispose, toutes les marques ne se valent pas et mieux vaut investir dès le début pour éviter de refaire votre clôture trop souvent.

Il vous faudra mettre 3 rubans afin de garantir une clôture dissuasive et efficace, à 35, 65 et 95 cm de hauteur. Ce sont sensiblement les mêmes hauteurs à retenir si vous choisissez de clôturer en bois (lisse ou rondin). Plus robuste qu'une clôture ruban, le bois peut être toutefois déconseillé dans les régions très ventées et soumises aux précipitations de neige ainsi qu'au gel (qui travaillera le bois et le cassera).

 

Vous verrez également souvent une clôture grillagée qui représente une bonne solution pour les chevaux miniatures. Un grillage de 1 m de hauteur, doublé d'un ruban électrique pour éviter aux chevaux de venir s'y gratter.

Les barbelés, câble métallique et même cordon électrique sont à proscrire car peuvent engendrer de sérieuses blessures pour le cheval qui aura essayé de les traverser.

 

Abri/Box

Indispensable au confort de votre cheval, qu'il soit construit ou naturel, vous aurez besoin d'un abri dans son espace de vie. Disposer d'un box peut être aussi utile en cas de convalescence ou de temps tempétueux, il faudra compter une moyenne de 4 m² pour un miniature, 9 m² si il s'agit d'un box de poulinage. Gardez à l'esprit que plus votre abri ou votre box sera grand et lumineux, plus votre cheval y sera à l'aise.

Le choix de la litière doit se faire en fonction de votre capacité à gérer le fumier, des fournisseurs à proximité, des habitudes de vos chevaux... La paille est plus économique et se composte très bien, le copeau plus onéreux se nettoie et se travaille plus facilement... Litière de lin, de miscanthus, de granulés de bois... beaucoup de solution existent sur le marché et vous permettent de choisir celle qui vous conviendra le mieux !

Vous pouvez également équipé vos abris et vos boxs de caméra de surveillance, particulièrement pratique en cas de poulinage. Il en existe de nombreux modèles qui fonctionnent par Wifi, Ethernet ou réseau mobile. Certaines nécessitent une alimentation électrique là où d'autres peuvent être autonomes, à vous de déterminer celle qu'il vous faut !

Nourrissage

Un cheval doit être capable de se nourrir en permanence car son système digestif produit du suc gastrique 24h sur 24. On considère qu'il ne doit pas rester plus de 4h sans s'alimenter avant de commencer à souffrir de lésions telles que des ulcères.

L'accès à une nourriture à volonté, dans nos conditions actuelles de domestication du cheval, peut entraîner un autre problème : de l'embonpoint et toutes les maladies s'y référant (fourbure, SME, colique, etc). Plusieurs solutions existent telles que la mise en place d'un paddock paradise, ou de slow feedings avec des filets à foin pour contrôler la vitesse d'ingestion d'une ration journalière.

Il faut aussi noter que d'un point de vu métabolique, le cheval a besoin d'avoir un poids qui varie au cours de l'année, en évitant évidemment les extrêmes, néanmoins voir son cheval en léger surpoids au début de l'automne, et en léger sous poids à la fin de l'hiver ne doit pas inquiéter son propriétaire.

 

Gestion de la boue

Enfin, ajoutons ici une point sur la gestion de la boue pendant les périodes humides car il s'agit là d'un problème universel dans le monde équin. Les zones de repos et de nourrissage sont généralement les plus touchées car les chevaux les visitent et y piétinent plus souvent.

La réalisation d'une dalle de béton ou de l'apport de gravier représentent de bonnes solutions pour ses zones boueuses, avec toutefois le défaut d'artificialiser votre sol. La création de plateforme en copeaux de bois (BRF à récupérer auprès de scierie ou de paysagiste) ou de dalles caoutchouc sont également très efficaces pour palier à cet inconfort.

Carrière

Dès lors que vous souhaitez travailler votre cheval, il est important de délimiter un espace dédié, différent de son espace de vie. Une carrière de 15 x 25 m est suffisante pour travailler les disciplines accessibles aux chevaux miniatures, évidemment si vous avez la possibilité de faire plus grand, vous serez d'autant plus à l'aise (en particulier pour dérouler des reprises d'Attelage avec des passages au trot allongé). Quant au choix du sol de votre espace de travail, là encore, beaucoup de choix selon votre région, vos disciplines et votre budget : sable fibré, pouzzolane, copeaux de bois, débris caoutchouc...

Transport

Pour transporter vos chevaux miniatures, vous pouvez opter pour le traditionnel camion chevaux ou le van à atteler. Il est également possible d'utiliser une petite remorque de type moutonnière ou d'aménager un véhicule utilitaire. En France, la législation est claire, un véhicule transformé pour le transport d'animaux vivants doit répondre à des obligations, notamment en matière d'aération et de collecte des urines.