Respecter les
stades de croissance

Le Cheval Miniature est une race particulièrement polyvalente lorsqu’il s’agit de travail. Leur contact facile et proche de l’Homme en fait des chevaux volontaires et curieux de nature. Cette facilité déconcertante d’apprentissage s’explique surement par notre rapport avec lui, qui se trouve harmonisé par un travail à pieds quasi-exclusif.

Si la monte est en général à proscrire, en raison d’un modèle peu porteur et d’une capacité de charge ne pouvant excéder 15% de leur propre poids, l’ensemble des autres disciplines équestres leur est accessible. Le cheval est avant tout un animal de traction et si les traditions culturelles nous ont amenées à les monter, il ne faut pas oublier que leur aptitude à tirer est nettement supérieure à celle de porter.

En outre, leur morphologie de type Pur-Sang et leurs allures amples permettent de développer de belles qualités aux Longues rênes, en Spectacle ou encore en Trail. Leur poids varie de 70 à 130 kg pour une capacité de traction d’environ 200 kg, ce qui laisse de belles possibilités pour l’Attelage, le Ski-Roller Joering ou même le Traineau dans les régions enneigées. Il peut par ailleurs être bâté avec un poids n'excédant pas 15-20 kg en fonction de sa conformation ; de quoi alléger votre chargement pour partir en randonnée.

Avant tout projet, il est impératif de prendre en compte la maturité mentale et physique de votre cheval. Ainsi, il faudra veiller à ne pas brûler les étapes et avancer de façon cohérente avec sa croissance et son envie. Un travail non-adapté à son âge et sa croissance pourra entrainer de futures faiblesses physiques en raison d’une usure prématurée (arthrose, entorse, perte d’état, etc.),  un désintérêt, un dégoût pour les activités en votre compagnie, voire une dégradation de la qualité de votre relation avec lui.

 

Avec un jeune tout juste sevré, il est avant tout question de relation et de confiance. Accepter le contact sur l’ensemble du corps, donner les pieds, suivre au licol et simplement avoir envie d’être près de vous car vous lui apportez du confort sont autant de choses qu’il peut assimiler. Vous pouvez travailler en liberté ou en main pour apprendre les ordres vocaux et découvrir des obstacles variés de type Trail (bâche au sol, gué, slalom, ponton, etc.). C'est aussi l'âge de la découverte, de l'obéissance, de l'écoute. Il ne faut donc pas hésiter à lui montrer le monde extérieur afin qu’il se familiarise avec tous les bruits, formes, couleurs, animaux et soit à l’aise dans toutes les situations, que celles-ci se présentent en votre compagnie ou en autonomie.

Passé 2 ans et demi, il est possible de commencer à travailler un peu en cercle, apprendre les transitions, répondre à la voix et peaufiner le travail déjà accompli. Tout en gardant bien à l'esprit qu'un cheval de 2 ans et demi n'a pas fini sa croissance, notamment au niveau des tendons et des ligaments, il est donc impératif de limiter la longe en cercle et de ne surtout pas le lasser. Les chevaux assimilent mieux sur des séances courtes entrecoupées de moments de pause et de détente. Vous pouvez établir un programme pour vous organiser, 4 x 15 min par semaine par exemple, mais ne vous entêtez pas à le suivre à la lettre, laissez-le évoluer en fonction des réactions et de la progression de votre compagnon.

 

A 3 ans, vous pourrez travailler plus sérieusement sur le cercle, ajouter un mors aux longues rênes si besoin et en ayant, préalablement, fait un contrôle de santé complet (dents, articulations, squelette, pieds…) de votre cheval par des professionnels, commencer l'apprentissage à l'Obstacle sur de petites hauteurs et faire connaissance avec la voiture d'attelage et le matériel. Tout au long de son apprentissage, il est important de garder un cheval en avant, calme et droit. Cette attitude positive vous permettra de progresser sereinement et harmonieusement.

Après 5 ans, en fonction de la morphologie, de l’état de santé et de la musculature, toutes les disciplines sont accessibles avec certaines prédispositions en fonction des qualités de votre cheval miniature. Pour de l’Attelage par exemple, il conviendra de choisir un cheval avec des aplombs propres, de bonnes angulations permettant des allures efficaces, et une accroche de reins solide. Si vous souhaitez vous orienter vers du Spectacle en liberté, un animal avec de la prestance et de l’énergie sera à privilégier. Enfin, pour un projet de Médiation par l’animal, le caractère et la taille seront des points clés dans votre recherche.

 

Pour conclure, le travail à pied est indispensable tant avec le jeune cheval qu'avec un cheval plus avancé. C’est le fil rouge de votre progression avec lui et la base de son éducation. Il permet aussi bien de mettre en place les codes que de développer une relation de confiance et de respect. Qu’il soit en main, en Longe, aux Longues rênes ou en Liberté, le travail à pied aide à éduquer votre cheval et à renforcer votre relation.

Ossification.png