Dentition

En raison de leur rôle dans l'alimentation du cheval, les dents représentent un élément essentiel à la bonne santé de votre animal. Les défauts de dentition sont rarement fatals pour les chevaux domestiques car il est possible d'adapter la nourriture : foin en granulés ou en palets, bouillie, foin humidifié, etc.

 

Si une dentition en bon état favorise l'alimentation, elle permet également une bonne respiration. Chez les chevaux miniatures, les mal éruptions et défauts de dentition sont plus fréquents que chez les grandes races, elles sont donc à surveiller attentivement. 

Les dents du cheval s'usent progressivement à mesure qu'il mâche, c'est pourquoi elles continuent de pousser sur une large partie de sa vie. Les dents des miniatures sont très grandes proportionnellement à leur taille, il n'y a que peu de différence avec celles des grands, cela explique en partie les soucis dentaires que l'on rencontre plus fréquemment. 

 

Âge des éruptions dentaires définitives
  • Incisives : de 2 à 5 ans

  • Canines : de 4 à 6 ans

  • Prémolaires : de 2 à 5 ans

  • Molaires : de 1 à 4 ans

Lors des éruptions dentaires on peut observer des gonflements au niveau de l'auge et des sinus, ces œdèmes sont d'autant plus important sur les têtes fines et typées. Ils s'atténuent en général au bout de quelques mois. 

Il arrive aussi que certains chevaux forment des "pansements d'herbe" entre leurs dents et leur joue et ce afin de protéger leur muqueuse de surdents, de dents de loup ou encore d'une dent cassée et donc coupante. Comme pour nous, tous les chevaux n'ont pas la même gestion de la douleur, mais ce phénomène doit vous alerter et vous conduire à effectuer une visite du dentiste équin.

Par ailleurs, il est important de savoir différencier un défaut de pousse des dents qui est parfois simplement dû au hasard avec un défaut de mâchoire (osseux donc) qui peut être héréditaire (mais également accidentel). Sans connaitre le passé du cheval, un défaut d'alignement des mâchoires doit être pris au sérieux chez les chevaux miniatures et l'animal concerné retiré de la reproduction par principe de précaution. Ce genre de défaut, quand ils sont héréditaires, étant particulièrement transmissible aux poulains.

 

Comment se déroule une séance ?

Le praticien vous posera d'abord des questions sur votre cheval : son âge, ses activités, les éventuels antécédents... Puis procédera à un diagnostic complet de sa dentition en utilisant un ouvre-bouche. N'hésitez pas à ce moment-là à demander à passer la main dans la bouche de votre cheval pour constater par vous-même l'état de sa dentition. Cela vous permettra également d'apprécier le travail du dentiste.

Si il y a nécessité, le dentiste utilisera une râpe électrique pour venir limer notamment les surdents, il s'agit là d'une opération peu agréable mais non douloureuse pour l'animal. 

Autant que possible, évitez de sédater votre cheval. Sauf cas particulier, un praticien expérimenté saura procéder de manière douce et respectueuse. 

Un passage régulier du dentiste est à prévoir, le délai entre chaque visite varie en fonction du cheval, de son alimentation et de son activité (l'utilisation d'un mors entraine la nécessité d'une visite plus régulière). Pour un cheval vivant au pré, à l'herbe et au foin, avec une activité modérée, une visite annuelle ou tous les 2 ans est un bon rythme.

Les tarifs oscillent en France entre 60 et 90€ en moyenne. Ils sont en général dégressifs si vous avez tout un troupeau à faire voir.