Le Nanisme

Il est présent dans plusieurs races comme le Frison ou le Shetland et également donc, dans les races de Chevaux Miniatures. Le Nanisme est généralement dû à de la consanguinité et se caractérise par des déformations multiples aussi bien externes qu'internes. C'est une maladie génétique dégénérative, les individus atteints ont une espérance de vie très réduite. 

Aujourd'hui, deux gènes sont connus et peuvent être testés afin de mener des mariages éclairés.

ACAN (D1 à D4)

Il s'agit des 4 principales mutations du Nanisme que l'on rencontre chez le Cheval Miniature. Chaque type ayant une forme et des conséquences différentes sur les sujets atteints. Le Nanisme se caractérise généralement par des chevaux présentant une hydrocéphalie, des membres déviés, du prognathisme, une déformation de la colonne vertébrale, une taille anormalement petite et disproportionnée.  

Skeletal Atavism (Del1 & Del2)

Forme de Nanisme qui se caractérise par un déséquilibre de la croissance des membres. Plus rare que l'ACAN, il n'en reste pas moins important à tester. On considère que 12% du cheptel mondial (porteurs sains et/ou atteint) est concerné par cette forme.

Deux chevaux porteurs sains de l'un de ses gènes ont 25% de risque de faire naître un poulain atteint. Il est donc primordial pour les éleveurs et propriétaires de connaitre le statut de leurs chevaux (indemne ou porteur) avant de les mettre à la reproduction. Dès lors, il incombe à chacun de faire ses choix en toute connaissance de cause 

Rappelons également qu'un cheval porteur n'est pas atteint par la maladie, il porte le gène en une seule copie sans les conséquences liées à celui-ci lorsqu'il est présent en deux copies. La priorité aujourd'hui est donc de tester et d'avoir une totale transparence sur les résultats de ces tests.

Retirer les chevaux porteurs ACAN ou SA est utopique et engendrerait un appauvrissement de la race : disparation de certaines lignées, augmentation de la consanguinité. Particulièrement en France, au vue de la population actuelle. Il ne faut pas se leurrer, beaucoup de chevaux miniatures sont porteurs sains d'ACAN ou de SA, voire les deux.

Un éleveur responsable est à même de gérer ses mariages en fonction des résultats des tests, de façon à n'obtenir que des produits indemnes ou porteurs sains.

Nanisme.JPG