Récompenser
 

« Tout travail mérite salaire », il en va de même pour votre compagnon de jeux/travail. Nous allons aborder dans cet article les différents types de récompenses qui sont à votre disposition pour optimiser votre séance de travail avec votre cheval miniature.

 

Le cheval est un grand fainéant qui ne fait un effort que par nécessité (trouver de l’eau, à manger, un abri, un congénère,…), ce qui implique que lorsque vous lui demandez un effort, il ne le fait non pas pour vous faire plaisir mais parce qu'il y trouve un intérêt, ce que nous allons détailler plus loin. A partir du moment où vous sollicitez une action de sa part cela constitue, pour un être humain, ce qu’on appelle un « travail ».

 

Comment le cheval apprend ?

Après de nombreuses études scientifiques nous savons que le cheval apprend par association d’idée : suite à une demande de votre part le cheval cherche une réponse à donner, simplement pour qu'on lui fiche la paix. Lorsqu’il trouve la bonne, vous le récompensez. Il associe votre demande à cette dernière réponse qui lui a permis d’obtenir quelque chose de positif.

 

Deux types de récompenses :

  • Positive : renforcement positif

  • Négative : renforcement négatif

 

Le renforcement positif

Il se traduit par l’ajout d’un élément supplémentaire pour le cheval qui va être une source de « plaisir », de bien être pour lui. Le cheval fait une action, il lui arrive quelque chose d'agréable, et donc il sera tenté de réitérer cette action.

On va parler de renforcement positif primaire pour ce qui va combler ses besoins naturels (nourriture, repos, interaction sociale "de cheval") et de renforcement positif secondaire (tout ce qui, par association d'idée, finira par lui sembler positif).

 

Les renforcements positifs primaires donnent de bien meilleurs résultats que les renforcements positifs secondaires :

  • Friandises (pomme, carotte, sucre, granulés,…)

  • Grooming (gratouilles fortes sur un endroit que votre cheval apprécie)

  • Ne rien faire (restez à côté de lui, sans le toucher, ne rien lui demander)

  • Voix

  • Mise en liberté, etc.

Attention : la tape sur l’encolure est un geste proprement humain qui n’a pas de signification pour le cheval. Tout comme le clicker training (clic au moment de la bonne réponse), la tape est un renforcement secondaire qui peut être associé à une bonne réponse et donc une récompense.

Toutefois, avez-vous déjà vu un cheval en taper un autre comme renforcement positif ? Taper pour le cheval est comme taper pour l’être humain : c’est une agression pour indiquer son mécontentement et pour affirmer sa position sociale.

 

Le renforcement négatif

Il se traduit par le retrait d’un élément inconfortable pour le cheval, cet élément est celui par lequel vous faites votre demande :

  • Retrait du stick

  • Retrait de la main

  • Retrait de la brosse / de la bâche / de la chose qui fait peur en règle générale

  • Retrait de la pression qu’elle soit physique ou non visuelle (attitude de votre corps, regard) 

  • Arrêt de la demande

 

Le renforcement négatif est indispensable dans votre travail, il est important d’arrêter la demande et de retirer le moyen de sollicitation dès que le cheval amorce la réponse que vous attendez de lui.

Le renforcement positif ou la récompense sont des compléments qui vont renforcer l’arrêt de la demande.

 

Il est indispensable de bien connaitre votre cheval afin de savoir ce qui est le plus positif pour lui en terme de récompense. Certains chevaux seront plus réceptifs à une friandise, d’autres apprécieront de rester à vos côtés sans que vous le sollicitiez.